ASSOCIATION SERVICE JEUNESSE

loisirs éducatifs pour tous

 

 

ACCUEIL

 

Projets d'Activités

Grands Jeux

Thèmes de centre

Projets de vie de séjours

Activités Manuelles

Chants

 

Espace JEUX

Espace "JE "

 

Boîte à outils pour Animateurs

Boîte à outils pour Directeurs

Boîte à outils pour vos projets

 

Pour votre école

Gestion de conflits

 

 

 

PERCUSSION ET MUSIQUE DU MONDE

Intérieur / 8-12 enfants / Dès 4 ans / Durée : 30-60 mn

Sommaire

Elasticophone - Mirliton - Bib-Ochet - Tambour de poche et maracas tambour

Nom :

ELASTICOPHONE

Matériel :

 

Une boîte en carton de couscous de 500g - Une boîte de camembert, en bois - 3 ou 4 élastiques (ronds ou plats) de différentes tailles.

Préambule :

L’élasticophone est un instrument de musique à cordes joli et simple à fabriquer. Avec une boîte de couscous en carton et quelques élastiques, il permet d’expérimenter un principe acoustique simple : plus l’élastique est tendu, plus le son est aigu. On peut aussi en faire l’expérience en coinçant un élastique entre ses dents. Quand on tire dessus avec une main, pendant que de l’autre on gratte la " corde " comme sur une contrebasse, ça vibre dans le crâne qui fait caisse de résonance tandis que la mâchoire fait office de transmission. La main qui tient l’élastique en tirant plus ou moins fort fait varier les hauteurs de son. Le risque est le point de rupture de l’élastique !

Réalisation :

Faire une fente d’environ 10cm dans la largeur de la boîte de couscous, placée au 2/3 de la boîte dans le sens de la longueur (il reste environ 1,5 cm de chaque côté de l’entaille.

À 2 cm de la fente, découper un trou rond (d’un diamètre légèrement inférieur à la longueur de la fente).

Découper une languette rectangulaire dans le fond de la boîte de camembert de 8 cm de large et d’une longueur égale à celle de la fente. Introduire la languette dans la fente jusqu’au fond de la boîte, elle dépasse de 2 cm et sert de " chevalet " comme pour une guitare. Passer les élastiques autour de la boîte, en les plaçant à cheval sur la languette-chevalet (on peut faire une légère entaille dans la languette pour que chaque élastique reste en place).

Tirer plus ou moins les élastiques pour accorder à votre goût cette guitare fantaisiste.
Conseil : si on laisse traîner quelques graines de couscous, cet instrument de musique s’enrichit d’un petit grésillement qui rappelle agréablement celui de la sanza africaine.
Variante : toute autre boîte rectangulaire en bois, polystyrène, carton ou métal, avec des élastiques dont la force de tension est proportionnelle à la solidité de la boîte.

Du fait de sa faible résistance, cette construction s’adresse plutôt aux enfants à partir d’environ 6 ans.

Écouter en cliquant sur les notes 

 

D'après :

Extrait de Musique à construire - 80 instruments de musique à fabriquer pour les tout petits
Agnès Chaumié - Enfance et Musique - www.enfancemusique.asso.fr
catalogue gratuit sur demande 24h sur 24 au : 01 48 10 30 50

 

Version imprimable non disponible - haut

  

Nom :

MIRLITON

Matériel :

 

Tuyau d’arrosage de 1,5cm à 3 cm de diamètre - Papier fin plastifié (sachet
d’emballage pour les courses, très léger et qui bruisse) - Scotch d’électricien

Préambule :

 

entendre le son de notre propre voix d’une manière particulière. Quel enfant n’a pas lancé sa voix dans son verre vide ? Qui d’entre nous ne s’est pas laissé griser au jeu de la voix qui revient en écho ? On s’écoute, on chuchote, on essaie les hauteurs, on chante plus haut, plus sec, plus doux, plus fort. De la même façon, on peut chanter dans un tambour, un tube de'essuie-tout, une canalisation, la cage d’escalier ou sous les ponts !


Le mirliton, connu sous le nom anglais de " kazoo ", est un objet de tradition
populaire, fait pour chanter. Autrefois, composé d’un tube creux de roseau garni aux 2 extrémités avec une pelure d’oignon, il était appelé "flûte à l’oignon". Le principe est simple : on chante dedans et les vibrations transmises par l’air font vibrer un papier fin. Le timbre de la voix en sort modifié et ressemble à une trompette nasillarde. À pleine voix, on claironne et l’on " mirlitonne " en chœur. De vieux airs réapparaissent. Sans complexe, on ose enfin chanter sans se soucier de la qualité de sa propre voix. Le kazoo est une sorte de masque vocal, un masque de carnaval, un nez de clown pour la voix... Très simple à réaliser, il peut être fabriqué par un enfant de 6 ans, et dès 15 mois un enfant chante spontanément dedans.

Réalisation :

Pour construire un mirliton, il faut un élément creux possédant 3 ouvertures : une pour chanter, une pour placer le papier vibrateur, et une pour laisser l’air sortir librement.

Découper à l’aide d’un cutter, ou d’un ciseau coupe-tout, un morceau de tuyau d’arrosage d’environ 15 cm. Découper une petite fenêtre ovale de 2 cm de long sur 1 cm de large, à 3 cm d’une des extrémités. Découper un morceau de papier de taille légèrement supérieure à celle de la fenêtre. Recouvrir la fenêtre avec le morceau de papier et le coller sur le côté avec des bandes de Scotch. Poser les lèvres sur l’embouchure la plus proche du papier vibrateur, et chanter.

Conseils : si le papier est trop tendu, le mirliton ne fonctionne pas. Il faut distendre légèrement le papier. Si ça ne marche toujours pas, c’est peut-être parce que vous soufflez ou lieu de chanter : essayez à nouveau en prononçant
" tut-tut ".

 

 

 

Écouter en cliquant sur les notes

 

Conseils :

Variante : on peut fixer le papier sur l’embouchure et chanter par la fenêtre. Le principe reste le même.
Le double mirliton pour jouer à deux Le double mirliton se joue à deux.
Couper un tuyau d’environ 50 cm de long. Tailler 3 fenêtres comme pour le simple mirliton : une près de chaque extrémité et la troisième au centre du tuyau. Tailler 2 morceaux de papier. Coller chaque morceau de papier aux fenêtres proches des extrémités du tuyau. Chaque musicien se place à une extrémité du double mirliton pour chanter.

D'après :

Extrait de Musique à construire - 80 instruments de musique à fabriquer pour les tout petits
Agnès Chaumié - Enfance et Musique - www.enfancemusique.asso.fr
catalogue gratuit sur demande 24h sur 24 au : 01 48 10 30 50

 

Version imprimable non disponible - haut

 

Nom :

BIB-OCHET

Matériel :

Un capuchon et une vis de biberon - Une balle de ping-pong

Préambule :

Les hochets sont ces petits jouets qu’on agite bruyamment pour attirer l’attention des bébés. Bien souvent, nous ne faisons pas le lien entre ce jouet, et un instrument de musique. Pourtant, le hochet fait partie des percussions, et compte parmi les plus anciens dans la musique rituelle. Les musicologues en distinguent deux types : les hochets à percussion interne, comme les maracas dont les éléments percussifs sont contenus à l’intérieur d’un objet creux, et les hochets à percussion externe dont les éléments percussifs sont placés de façon à s’entrechoquer à l’air libre.

La qualité sonore du bib-hochet en étonnera plus d’un ! À cause de son ouverture sur un côté, cette maracas reprend le même principe que le jeu de bouche bien connu : claquer sa langue contre son palais pour imiter les sons de sabot, en ouvrant plus ou moins la bouche afin de varier la hauteur du son.

Réalisation :

Mettre une balle de ping-pong dans un capuchon de biberon. Enduire de colle les bords externes de la bague (colle forte ou pistolet à colle). Fermer en introduisant la bague dans le capuchon, les rainures de la vis dirigées vers le fond.

Conseil : Si le capuchon et la bague sont de diamètres différents, on peut les maintenir ensemble avec du Scotch et/ou de la colle.

Pour les plus grands, on peut ne pas mettre de colle et laisser la possibilité de démonter, reconstruire et écouter ; cela passionne certains enfants.

 

Écouter en cliquant sur les notes 

 

D'apès :

Extrait de Musique à construire - 80 instruments de musique à fabriquer pour les tout petits
Agnès Chaumié - Enfance et Musique - www.enfancemusique.asso.fr
catalogue gratuit sur demande 24h sur 24 au : 01 48 10 30 50

 

Version imprimable non disponible - haut

 

Nom :

LE TAMBOUR DE POCHE / LA MARACAS TAMBOUR

Préambule :

Le tambour de poche : Un ballon de baudruche offre beaucoup de possibilités de jeux sonores. En l'utilisant comme une membrane pour recouvrir une boîte de pellicule photo, on se fabrique un petit tambour d'une jolie résonance. Ce petit tambour se joue en frappant d’un coup sec le fond de la boîte sur une surface dure pour le faire tinter légèrement. La hauteur du son varie en fonction de l’étirement du ballon. On obtient des rythmes très chantant si on frappe plusieurs petites boîtes simultanément, dim dam dom dom… On peut aussi jouer à pincer un bout de ballon entre ses doigts et, ploc !

le lâcher bruyamment. Certains aiment faire " chanter " cette surface avec leurs doigts mouillés. Les bébés adorent faire couiner ce bout de ballon sous leurs gencives…

La maracas tambour : Avec des graines à l’intérieur, ce tambour de poche se transforme en maracas dont le couvercle résonne. Deux sons bien distincts alternent quand on secoue. Pour qu’elle sonne le mieux possible, il est préférable de mettre dedans des objets très légers (pilpil, sable, bouchon de liège, petites perles, riz).

Réalisation :

 

Le tambour de poche : Découper dans un ballon de baudruche un morceau d’une surface supérieure à celle de l’ouverture de cette boîte.

Refermer en étirant le morceau de ballon sur l’ouverture de la boîte. D’une main, garder la tension du ballon en maintenant celui-ci sur les bords de la boîte. De l’autre main, faire plusieurs tours avec le scotch d’électricien qu’on tire comme un élastique. Avec des ciseaux, découper les bouts de ballon qui dépassent.

La maracas tambour :Choisir des ingrédients à mettre dans une boîte et refermer provisoirement en maintenant le morceau de ballon étiré. Ecouter.
Modifier le choix et/ou la quantité des ingrédients jusqu’à obtenir une sonorité qui plaît (la quantité n'est pas synonyme de qualité). Fermer définitivement comme pour le tambour de poche.

Conseil : pour les très jeunes enfants, éviter des matériaux dangereux car le ballon de baudruche est assez fragile et se perce facilement.

Variante : Si la boîte de pellicule photo est transparente, au plaisir des oreilles s’ajoute celui des yeux. On suit des yeux avec fascination le mouvement des perles ou des graines, on observe l’impact de son geste et cela donne envie de le rendre plus précis, d’écouter et de voir jusqu’au silence.

Sur le même principe, on peut utiliser des boîtes de tailles et de matières très variées. Avec une boîte très solide, on peut utiliser un gros ballon de baudruche en caoutchouc épais, ou un morceau de gant de vaisselle (gant Mapa) pour un résultat beaucoup moins fragile. Le montage nécessite un peu d’aide : pendant que l’un tient la membrane, l’autre entoure avec le scotch.

Écouter en cliquant sur les notes  

D'après :

Extrait de Musique à construire - 80 instruments de musique à fabriquer pour les tout petits
Agnès Chaumié - Enfance et Musique - www.enfancemusique.asso.fr
catalogue gratuit sur demande 24h sur 24 au : 01 48 10 30 50

 

Version imprimable non disponible - haut

14/10/2017

 

Nos liens :

du NOUVEAU par ici

 

Développement durable - Nature

 

Se former au BAFA et BAFD

 

Chants

 

Les différents publics

 

Jeux et activités sur le net

 

Jeunes, Internet et écrans

 

Des Histoires, de l'histoire

 

Logiciels et sites utiles pour vos ACM

 

Fournitures éducatives...

 

Dernière mise à jour : 14/10/2017.

Association Service Jeunesse - 71 rue de Cambrai 62OOO ARRAS - Tél. : 06 222 78 666 - Fax : 09 57 80 45 73   Contact : asj@servicejeunesse.asso.fr

Association loi 1901 (W595002759)  agréée Jeunesse Education Populaire (59JEP 1856) - agréée Education Nationale - Siret : 44514448800027 - APE / NAF : 9499Z

Webmaster et responsable de la publication  : Renaud HOCHART