ASSOCIATION SERVICE JEUNESSE

loisirs éducatifs pour tous

 

 

ACCUEIL

 

Projets d'Activités

Grands Jeux

Thèmes de centre

Projets de vie de séjours

Activités Manuelles

Chants

 

Espace JEUX

Espace "JE "

 

Boîte à outils pour Animateurs

Boîte à outils pour Directeurs

Boîte à outils pour vos projets

 

Pour votre école

Gestion de conflits

 

 

 

BOITE A OUTILS POUR ANIMATEURS

 

CONSEILS pour la GESTION de GROUPE

Retour

 

Les animateurs éprouvent parfois quelques difficultés pour GERER leur groupe. Gérer les temps de vie quotidienne demande une certaine organisation pour soi-même, mais pire encore lorsqu'on doit gérer tous les aspects ou presque de celle-ci pour un groupe d'enfants. En plus d'un certain sens des priorités et de l'organisation nous vous proposons quelques conseils qui pourront probablement vous aider.

 

(D’après les documents de Sylvain BAILLEUL pour l’AROEVEN Nord / Pas-de-Calais) - Version imprimable

Capter l’attention, ne pas se laisser déborder

En animation, il ne s’agit pas de tenir son club comme on tient une classe. En tant qu’animateur, il reste néanmoins important d’avoir l’attention des enfants pour pouvoir leur proposer des choses, afin que l’accueil ne soit pas qu’une simple rencontre d’enfants qui ont envie de se défouler ensemble. Les conseils suivants sur la gestion du groupe visent à permettre à l’animateur de vivre pleinement son projet et ses animations, sans devoir faire trop de discipline.

Prévenir…  les problèmes plutôt que d’avoir à les gérer.

L’importance des rituels : si quelque chose est attendu, l’attention se porte sur l’attente de cet évènement  il est donc important de planifier sa journée et son animation, que celles-ci soit organisées et structurées.

Miser aussi sur la nouveauté : capter l’attention en « surprenant » ! Les enfants seront d’autant plus attentifs si l’on change leurs d’habitudes.

Privilégier parfois l’appel personnel plutôt que collectif.

Encadrer de manière physique le groupe afin de pouvoir réagir si besoin

Gérer son temps : varier convenablement les activités pour qu’elles soient investies - savoir estimer quand il est temps de changer d’activité - prévoir un temps pour le rangement et la préparation de l’activité suivante.

à Avoir sous le coude une activité qui calme après un temps de défoulement

à Connaître des petits jeux au cas où il y aurait un temps mort.

Redonner régulièrement les règles de respect (s’écouter notamment) et valoriser les bons comportements !

Ne pas laisser l’enfant passif (besoin de contrôle)  – le faire participer  à sa manière (but pédagogique).

Avoir un objet (matériel) d’attention : quand l’animateur tient l’objet, cela signifie qu’il attend qu’on l’écoute (ex : bâton de parole) / ou geste symbolique (on lève la main) / phrase pour être écouté « allô allô / j’écoute ».

Enoncer ce qu’on fait pendant les temps de transition : (ex : « on range puis on revient s’asseoir »)

 

Agir …  quand il y a débordement

Réagir tout de suite si les difficultés apparaissent, notamment en reprenant les lois du club, avec sanction si besoin. Mettre en avant que les lois ont été écrites avec les enfants.

Ne pas laisser aller plus loin l’énervement ou la dissipation : l’accumulation peut conduire à la provocation, un effet boule de neige auquel l’enfant pourra répondre « et lui, pourquoi tu lui dis rien ? » ou « ce n’est pas moi qui ait commencé » ou encore « bah il n’y a pas que moi ».

Utiliser de manière méthodique la parole et le silence … C’est parce qu’il y a du silence que la parole a de la valeur, c’est parce qu’il y a la parole que le silence peut avoir une utilité et une fonction particulière : attendre l’attention.

Savoir moduler son planning : se demander si les enfants n’ont pas à ce moment besoin de se défouler.

Savoir utiliser le comportement verbal : choisir ses mots, son intonation de la voix, … Mais attention : cela sera efficace s’il y a variation : intonation forte qui viendra contrecarrer l’intonation calme habituelle. Cela doit rester rare pour être efficace !

Chercher un appui auprès des autres animateurs. Mais attention, il ne faut pas dévaloriser l’autorité de l’autre, mais insister sur l’importance de ce qu’il dit ou fait : « Quand Sophie te demande quelque chose, tu le fais » ou « Il me semble que Cédric vous attend ! »

Savoir utiliser le comportement non verbal : faire comprendre qu’on attend son attention (façon de se tenir, expression faciale, contact visuel).

(D’après les documents de l’AROEVEN Nord / Pas-de-Calais et de Sylvain B.)

 Version imprimable - haut

14/10/2017

 

Nos liens :

du NOUVEAU par ici

 

Développement durable - Nature

 

Se former au BAFA et BAFD

 

Chants

 

Les différents publics

 

Jeux et activités sur le net

 

Jeunes, Internet et écrans

 

Des Histoires, de l'histoire

 

Logiciels et sites utiles pour vos ACM

 

Fournitures éducatives...

 

Dernière mise à jour : 14/10/2017.

Association Service Jeunesse - 71 rue de Cambrai 62OOO ARRAS - Tél. : 06 222 78 666 - Fax : 09 57 80 45 73   Contact : asj@servicejeunesse.asso.fr

Association loi 1901 (W595002759)  agréée Jeunesse Education Populaire (59JEP 1856) - agréée Education Nationale - Siret : 44514448800027 - APE / NAF : 9499Z

Webmaster et responsable de la publication  : Renaud HOCHART