ASSOCIATION SERVICE JEUNESSE

loisirs éducatifs pour tous

 

 

ACCUEIL

 

Projets d'Activités

Grands Jeux

Thèmes de centre

Projets de vie de séjours

Activités Manuelles

Chants

 

Espace JEUX

Espace "JE "

 

Boîte à outils pour Animateurs

Boîte à outils pour Directeurs

Boîte à outils pour vos projets

 

Pour votre école

Médiation par les pairs

 

 

 

BOITE A OUTILS POUR ANIMATEURS

 

Les DEPLACEMENTS à VELO

Retour

 

Cette fiche concerne les déplacements à vélo (VTC, VTT, …) : utilisée comme moyen de déplacement sur la voie publique et non pour pratiquer un sport sur des chemins escarpés. Le vélo est utilisé uniquement sur routes et chemins carrossables, balisés et selon le code de la route.

Version imprimable

OBLIGATIONS:

 

  • Respecter scrupuleusement le code de la route (le cycliste ne bénéficie d’aucun allègement ou privilège en la matière !),

  • Utiliser les bandes et les pistes cyclables lorsqu’elles existent,

  • Ne pas rouler de front,

  • Constituer des colonnes fractionnées. PAS PLUS DE 10 CYCLISTES en file indienne.

  • Positionner un responsable en tête et un autre en fin de convoi appelé aussi le SERRE-FILE.

  • Vérifier les vélos, leur état général et leur bon fonctionnement mécanique.

 

EQUIPEMENT DU VELO et DU CYCLISTE

Obligatoire :

  • Une lumière jaune ou blanche à l’avant,

  • Un feu rouge à l’arrière,

  • Un avertisseur sonore,

  • Une plaque métallique de propriété,

  • Deux freins efficaces à l’avant et l’arrière,

  • Des catadioptres (dispositifs rétro réfléchissants) : de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales.

  • Le port d’un gilet rétro réfléchissant est obligatoire pour tout cycliste circulant hors agglomération par mauvaise visibilité, à fortiori de nuit.

Source : http://www.securite-routiere.gouv.fr/conseils-pour-une-route-plus-sure/conseils-pratiques/circuler-a-velo/circuler-a-velo-roulez-en-toute-securite

Recommandé :

  • Portez un casque : il réduit de 85 % le risque de traumatisme crânien en cas d’accident.

  • Portez de préférence des vêtements de couleur claire ou, mieux, un dispositif rétro réfléchissant, pour être davantage visible la nuit.

  • Surveillez l’état de vos pneus : un pneu usé ou mal gonflé tient moins bien la route et crève beaucoup plus facilement.

  • Equipez votre vélo d’un écarteur de danger qui incite les automobilistes à s’écarter.

  • Pensez à emporter de quoi réparer.

Que dit le code la route ?

 

Le code de la route s'applique aux cyclistes de la même manière qu'à tout autre véhicule. Pour les file indienne voici une réponse : Article R312-11 Modifié par Décret n°2003-468 du 28 mai 2003 - art. 1 JORF 31 mai 2003 "I. - La longueur des véhicules et ensembles de véhicules .../... 11°: Autres ensembles de véhicules : 18 mètres --> Soit 10 vélos au maximum.  Il y aussi l'article Article R312-10 sur la largeur car le sens commun dit que "tant qu'on en dépasse pas la moitié de la route on peu rouler de front à plusieurs..." Ce n'est pas non plus tout à fait exact. A vérifier ! (Source : Légifrance ). En tout cas il est dit : Les cyclistes peuvent circuler à deux de front sur la chaussée. Ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche (R431-7, 2ème classe)

Le code de la route précise aussi que les enfants de moins de 8 ans peuvent circuler sur les trottoirs.

La suite...

Avant le départ :

 

Il serait complètement idiot de partir sur route avec un groupe d’enfants ou d’ados sans les préparer à ce déplacement. Attention, la plupart des enfants et des ados utilisent le vélo de manière individuelle comme un outil ludique, rarement comme un moyen de déplacement sur route dans le respect du code de la route. Il convient donc de faire quelques rappels.

Avant le séjour, bloquez une journée de préparation pour la vérification des connaissances, la maîtrise de l’engin, la préparation de l’itinéraire, un test ou une initiation aux déplacements en groupe de cyclistes et aussi afin de constituer des groupes de niveaux, indispensables lors de déplacements à vélo.

Version imprimable - haut

 

ORGANISER UNE JOURNEE DE PREPARATION AVEC LES JEUNES EN 3 ATELIERS

 

Atelier N°1 CODE DE LA ROUTE :

 

Si possible, contacter la gendarmerie ou la police qui peut parfois intervenir directement dans votre centre, avant le départ. Si ce n’est pas possible c’est aux animateurs de traiter les contenus importants du code de la route.

 

Objectifs :

  • Rappels concernant le code de la route :

  • Revoir les panneaux principaux ;

  • Revoir les règles de priorité ;

  • Revoir les panneaux spécifiques concernant les deux roues ;

  • Conseiller et vérifier les connaissances des participants

  • Connaître la réglementation concernant les deux roues (voir ci-dessus).

Moyens :

  • Apports théoriques ;

  • Mise en place de quizz ;

  • Travaux de groupe ;

  • Mise ne situation ;

Bandes cyclables / pistes cyclables : Article R110-2 du code de la route.

 

 Depuis le 1er janvier 1999 les cyclistes n’ont plus l’obligation d’utiliser les pistes et bandes cyclables lorsqu’elles existent, sauf si cette obligation est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police, le maire en général (R431-9) ; de fait de nombreuses pistes cyclables existant antérieurement à 1999 ont conservé la signalisation "obligatoire" (panneau rond) ;

Lorsque la chaussée est bordée de chaque côté par une piste cyclable, les utilisateurs de cette piste doivent emprunter celle ouverte à droite de la route, dans le sens de la circulation (R431-9),

Lorsqu’une piste cyclable traversant la chaussée est parallèle et contiguë à un passage réservé aux piétons dont le franchissement est réglé par des feux de signalisation lumineux, tout conducteur empruntant cette piste est tenu, à défaut de signalisation spécifique, de respecter les feux de signalisation réglant la traversée de la chaussée par les piétons (R412-30, 4ème classe) ;

Aux intersections il peut exister une voie réservée, instituée par l’autorité investie du pouvoir de police, que les cyclistes sont tenus d’emprunter pour contourner l’intersection par la droite (R415-154) ; toutefois cet article du code à la rédaction assez étrange n’est assorti d’aucune disposition pénale donc il sera difficile de vous sanctionner si choisissez de passer par l’intersection sans la contourner.

Atelier N°2 TEST de MANIABILITE de l’ENGIN : La gendarmerie ou la police peut vous aider à ce sujet. Ils peuvent aussi vous proposer des ateliers. Si ce n’est pas le cas, sachez que vous pouvez les organiser vous-mêmes !

 

Objectifs :

Tester les enfants – adolescents sur leur vélo.

  • Maniabilité de l’engin,

  • Capacité d’anticipation,

  • Reflexes de sécurité

Moyens :

  • Parcours individuel et évaluation des compétences,

  • Possibilité de mettre en place un permis cycliste…

A SAVOIR 

  • Les jeunes utilisent généralement leur vélo entre copains soit pour faire des « cascades », dans ce cas ils connaissent bien leur engin et en ont une grande maniabilité. Ou alors, ils l'utilisent pour se déplacer occasionnellement et ont parfois beaucoup de mal à le manier.

  • Il faut réussir tous les exercices avant de les mettre sur la route.

  • Vous pouvez compléter le parcours par un passage sous une barre située à 1m20 du sol, de sorte à ce que les cyclistes se baissent, sur leur engin, pour passer en dessous.

Atelier N°3 VERIFICATION de l’ENGIN : Avant le départ, il est impératif que les vélos soient vérifiés un par un, même si on n’est pas spécialiste. Alors que vérifier ?

Bien évidemment on vérifie en premier lieu que l’engin freine correctement avec un poids dessus ! Que les pneus soient suffisamment gonflés et que les éléments de sécurité obligatoires soient présents. Détail important, vérifiez également que la selle ne tourne pas seule et qu’elle est bien serrée. Le dérailleur n’est pas un gadget ou une option, s’il fonctionne mal le cycliste ne parviendra pas à maintenir une allure correcte sur la route.

Pour toutes ces vérifications il est nécessaire de faire appel à un spécialiste, mais de toute façon vous ne comptiez pas sortir avec un groupe d’enfants en rando vélo sans spécialiste !

Version imprimable - haut

Atelier N°4 EFFECTUER une SORTIE TEST :

Où ?

Dans les environs du centre ou de la colo. Un endroit que vous connaissez un peu et même bien est préférable pour que vous puissiez anticiper et graduer la difficulté de circulation.

Comment circuler ? (vu dans l’atelier N°1)

  • La distance entre chaque vélo est de 1m minimum (recommandation de la sécurité routière).

  • Une file indienne de vélos ne peut pas dépasser 18 m maxi,

  • On doit respecter une distance de 50m entre chaque groupe de cyclistes

  • …./… (code de la route)

Ce qu’il faut trouver sur le parcours ?

  • Une bande et / ou une piste cyclable avec un début et une fin :

  • Indiquer comment on prend une piste cyclable et surtout comment on la quitte (les précautions à prendre).

  • Un rond-point : comment bien circuler dans un rond-point (sans bande ou piste cyclable) en indiquant tous les changements de direction.

  • Un passage en ville et aux balises suivantes STOP, CEDEZ-LE-PASSAGE, PRIORITE A DROITE… et rappeler la loi (le code de la route pour chacune d’entre elle vu en atelier N°1).

  • Eventuellement un feu tricolore, un pont, un passage piéton, un passage à niveau… Toutes les difficultés auxquelles on peut être confronté sur la route.

Mettre en pratique :

  • L’animateur de tête doit impérativement être le PREMIER. Le serre-fil, animateur de queue doit impérativement être le DERNIER. (utilisation de gilet de sécurité = un élément de signalement supplémentaire).

  • Les 2, 3 ou 4 groupes de cyclistes qui peuvent être étendus sur plusieurs km sans problème. (4 à 5 km).

  • Il faut être intransigeant sur les règles. Aucun manquement n’est tolérable. Soyez vigilants, les jeunes n’ont pas l’habitude de respecter le code de la route.

  • Ne pas hésiter à arrêter le groupe dans un endroit sécurisé pour remettre les choses au point.

  • Faire et refaire un rappel entre les étapes, à chaque fois que les cyclistes remontent sur leur vélo.

  • C’est toujours mieux de donner un itinéraire papier à tous les participants afin de les investir dans la gestion du parcours.

communiquer durant le parcours : (exemple de signaux de communication qui n’ont rien d’officiel…)

 

L’idéal est d’utiliser des talkies entre les animateurs. Si ce n’est pas possible l’animateur de queue peut-être muni d’un sifflet. Il l’utilise en cas de soucis pour informer la tête de file. A chaque intersection, il convient de rassembler le groupe.

Voici quelques signes que vous pouvez utiliser pour communiquer avec les cyclistes qui se trouvent derrière vous et informer les autres usagers de la route.

Poing fermé en l’air = Arrêt du groupe avec pied à terre. Pour un stop par exemple…. Ou avant une intersection pour rassembler le groupe. Geste fait au-dessus de la tête le bras légèrement fléchi.

ATTENTION : Information sur un changement de direction

Main tendue au-dessus de la tête puis basculement vers la direction à emprunter. Bras gauche ou droit en fonction de la direction choisie.

Mouvement en balayette : décaler vers la gauche (si main gauche), vers la droite (si main droit). Bras tendu au-dessus de la tête.

Ce geste indique un trou, ou une difficulté sur la route (nid de poule, objet dangereux…). Il est fait dans le dos pour le cycliste suivant. Il est répété par chacun des cyclistes passant près de l’obstacle.

A vous également de proposer votre propre « langage de cycliste » en collaboration avec les jeunes.

Ne faites rien au hasard, vérifier, et reprenez le code de la route. ATTENTION aux idées reçues et conseils de grand-mère pas toujours recommandables.

RAPPEL : en vélo, c’est 1 animateur pour 12 enfants / adolescents (encadrement ordinaire d’un ACM au-dessus de 6 ans).

Version imprimable - haut

Petite révision du code de la route appliquée aux cyclistes en 10 questions :

1 / Un cycliste peut-il circuler sur le trottoir ?

NON ! Sauf pour les enfants de moins de huit ans, on ne peut pas rouler à vélo sur les trottoirs. Par contre, circuler à pied en poussant son vélo à la main est toléré (Article R412-34).

OUI, si une piste cyclable, matérialisée par deux bandes blanches et le pictogramme vélo, a été aménagée sur une portion du trottoir : elle devient alors une portion de chaussée dédiée aux cyclistes. Soyez vigilants et tolérants, les piétons ont parfois eu l’habitude pendant des années de circuler ici…

2 / Un cycliste peut-il circuler dans une rue ou aire piétonne ?

OUI, en respectant certaines règles et sauf indication contraire. Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes (…) à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons (Article R431-9).

Autrement dit, en cas d’affluence, ne vous énervez pas sur votre sonnette, les piétons sont prioritaires.

D’une manière générale, depuis le 12 novembre 2010, tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre (article R415-11).

3/ Est-on obligé d’emprunter les pistes et voies cyclables ?

OUI et NON, certains aménagements doivent être empruntés obligatoirement, d’autres de manière facultative. On les distingue par la forme des panneaux : carrés, ils signalent un aménagement facultatif, ronds, un aménagement obligatoire. Globalement, ces pistes et bandes cyclables sont conçues pour vous faciliter la vie, alors autant les emprunter. A lire sur le Blog, Emprunter les aménagements cyclables, une obligation ou une possibilité offerte aux cyclistes ?

4/ Peut-on circuler dans tous les couloirs de Bus ?

NON ! Comme nous l’avait expliqué Raymond Uger, tous les couloirs de bus ne permettent pas aux cyclistes et aux bus de cohabiter en toute sécurité. Certains sont ainsi autorisés, d’autres interdits aux cycles. On les distingue grâce à ces panneaux et panonceaux

Couloir de bus autorisé aux cyclistes

Couloir de bus interdit aux cyclistes

S’y ajoute la signalisation spécifique créée par la Mairie de Paris : un panneau signalant l’interdiction du couloir aux cyclistes, accompagné du panonceau de rappel d’interdiction

Panneau « sens interdit » avec mention « interdit sauf bus taxis vélos »
 

5/ Peut-on perdre des points sur son permis de conduire suite à une infraction commise à vélo ?

NON. La réponse du Ministère de l’Intérieur est claire : « il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé. C’est ainsi qu’une infraction au code de la route commise à bicyclette ou avec une voiturette, par exemple, ne donne pas lieu à retrait de points ». Si par erreur, on vous retirait des points, vous pouvez les récupérer adressant par courrier une demande de recours gracieux à la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ), Service national des permis de conduire, Place Beauveau, 75800 Paris Cedex 08.

Cependant, en cas d’infraction vous risquez des amendes et, sur décision d’un juge, une suspension du permis, prévue dans de nombreux cas comme la conduite sous l’influence de l’alcool, le franchissement d’une ligne continue ou d’un feu rouge, des dépassements dangereux, etc.

6/ Quelle est la distance minimum que les véhicules doivent laisser pour pouvoir doubler un vélo ?

Pour vous doubler le conducteur du véhicule « doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l’usager qu’il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s’en approcher latéralement à moins d’un mètre en agglomération et d’un mètre et demi hors agglomération s’il s’agit d’un véhicule à traction animale, d’un engin à deux ou à trois roues, d’un piéton, d’un cavalier ou d’un animal » (Article R414-4 ).

Bon à savoir : dans les rues étroites et à sens uniques, les associations cyclistes recommandent de rouler au milieu plutôt que de trop serrer à droite et d’inciter l’automobiliste à doubler alors qu’il n’y a pas le mètre de distance suffisant. D’une manière générale, mieux vaut ne pas rouler trop collé au trottoir ou aux voitures stationnées, au risque de se laisser surprendre par une portière qui s’ouvre, un piéton qui déboule, etc.

7/ Indiquer que l’on va tourner avec son bras, est-ce une obligation ?

OUI, « tout conducteur qui s’apprête à apporter un changement dans la direction de son véhicule ou à en ralentir l’allure doit avertir de son intention les autres usagers » (Article R412-10). Le cycliste étant un conducteur de véhicule comme un autre au regard du code de la route, il est soumis à cette règle.

Surtout, indiquer votre intention de changer de direction aux autres usagers de la route vous protège. Il est également recommandé d’établir autant que possible un contact visuel et/ou à utiliser sa sonnette pour attirer l’attention d’un automobiliste, motocycliste ou piétons qui ne vous aurait pas vu. A lire sur le blog : Tourner un art en devenir

Enfin, pour votre sécurité, n’oubliez pas que si le vélo en ville n’est pas aussi dangereux que ce que l’on imagine parfois, la première cause d’accidents graves est bien identifiée : les angles morts. Voir et être vu est essentiel.

8/ Le cycliste doit-il disposer d’équipements obligatoires ?

Le cycliste NON, le vélo OUI : sonnette, freins avant et arrière, phares avant et arrière, réfracteurs. Il vous appartient de bien vérifier le bon état de votre vélo avant de vous élancer. D’autres équipements ne sont pas obligatoires mais peuvent améliorer la sécurité du cycliste comme : un casque, un gilet fluorescent et/ou des brassards réfléchissants. Voir les accessoires Vélib’

9/ Peut-on téléphoner à vélo ?

NON. Comme « l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit (R412-6-1, 2ème classe) » et les cyclistes étant des conducteurs de véhicules comme les autres, il est interdit de téléphoner à vélo. S’il n’est pas interdit d’utiliser un kit dits mains libres, de nombreux professionnels soulignent que téléphoner est une distraction qui peut donc se révéler dangereuse. Près d’un accident corporel de la route sur dix est associé à l’usage du téléphone portable, que le conducteur utilise ou non un kit mains-libres selon le rapport de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) rendu public en mai 2011.

10/ Peut-on circuler côte à côte à vélo ?

OUI, mais… Les cyclistes peuvent circuler à deux maximum mais « ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche » (Article R431-7 ). En ville, cela revient souvent à devoir passer son temps à se replacer en file indienne…

Les cyclistes sont aussi tenus de respecter des distances de sécurité suffisantes « pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes » (Article R412-12 ).

Source : http://blog.velib.paris.fr/blog/2011/07/25/le-code-de-la-route-a-velo-en-10-questions/

Code de la route spécial vélo : la signalisation à connaître Le marquage au sol
Marquage au sol : piste cyclable Piste cyclable
Elle est totalement séparée des voies de circulation habituelles. Elle peut être à double sens.
Marquage au sol : bande cyclable Bande cyclable
Elle est placée le long des voies de circulation.
Marquage au sol : couloir de bus Couloir de bus
Ouvert aux vélos.
Marquage au sol : sas Sas cycliste
Situé juste devant les feux, il permet d’attendre le passage au vert sans respirer les gaz d’échappement et de tourner à gauche en toute sécurité.
Marquage au sol : pointillés portières Pointillé portière
Zone de 50 cm entre l’espace de stationnement et la bande cyclable protégeant les cyclistes de l’ouverture des portières

Les feux

Feu rouge clignotant Feu rouge clignotant
Arrêt obligatoire, passage imminent d’une ou plusieurs rames de tramway. Il faut attendre que le feu s’éteigne pour redémarrer.
Feux de circulation cyclistes Feux cyclistes
Pour que les cyclistes puissent bénéficier d’un départ anticipé à la sortie de certains couloirs de bus : le panonceau « bus et véhicules autorisés » doit figurer sous le signal lumineux.

Ressources :

Mieux se Déplacer à Bicyclette Site officiel Velib'

 

info trafic

 

 Légifrance, le service public de l'accès au droit - Accueil

 

Atelier

13/02/2016

 

Nos liens :

du NOUVEAU par ici

 

Développement durable - Nature

 

Se former au BAFA et BAFD

 

Chants

 

Les différents publics

 

Jeux et activités sur le net

 

Jeunes, Internet et écrans

 

Des Histoires, de l'histoire

 

Logiciels et sites utiles pour vos ACM

 

Fournitures éducatives...

 

Dernière mise à jour : 13/02/2016.

 

Association Service Jeunesse Tél. : 06 222 78 666 - Fax : 09 57 80 45 73   Contact : contact@servicejeunesse.asso.fr 

Association loi 1901 agréée Jeunesse Education Populaire - agréée Education Nationale - Siret : 44514448800027 - APE / NAF : 9499Z

Webmaster et responsable de la publication  : Renaud HOCHART